Et si on changeait tout

Parfois on a besoin de changer de tête pour se sentir bien, se réinventer, redéfinir qui l’on est, ce que l’on veut. Ça ne fait pas de nous des schizophrènes. On ne change pas complètement. Non. On se réajuste, on se retrouve telle que l’on voudrait être. Ce doit être quelque chose de très féminin… (en tout cas chéri-chéri n’a pas l’air de piger le concept)

Pour moi cette nouvelle coupe de cheveux (parce que oui, c’est de ça qu’il est question) c’est une façon de me tourner vers l’avenir, vers cette nouvelle FIV, ce nouvel enfant, ce nouveau corps vers lequel je tends (oui oui, je parle bien de régime… enfin non, c’est un gros mot… mais bon… je perdrais bien un peu de fesse quand même… j’en reparlerai). Enfin bref, faire face au futur en se sentant jolie c’est mieux quand même.

12568792_654159988057890_1813580320_n(1)

Et Put…ain (j’ai pas pu le retenir celui-là) ça fait du bien!

En plus, aujourd’hui c’est mon anniversaire… et pas celui d’ma mèère!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revue de Presse

Le petit illustré, on en parle, dans la presse, sur les blogs et les réseaux sociaux : oui! Mais qu’est ce qu’on en dit? JOURNAL OUEST FRANCE : https://www.ouest-france.fr/actualites-enfants/niort-leur-livre-pour-enfants-sur-l-intimite-des-filles-casse-les-codes-et-la-baraque “Le livre, qui casse les codes, est déjà vendu à des milliers d’exemplaires avant sa sortie prévue lundi 3 mai.” MAGAZINE COCOTTE MAG : https://www.cocottes-magazine.fr/je-mabonne-a-cocottes-mag/ TROIS PAGES À […] Lire l'article

Le petit illustré de l’intimité T.1

Le tome 1 de la série des Petits illustrés  s’intitule : “le petit illustré de l’intimité, de la vulve, de l’utérus, du vagin, du clitoris, des règles, etc.” Un livre cartonné de 48 pages à destination de tous les enfants curieux (conseillé pour les enfants de 8-9 ans ) Ce livre est le fruit d’une […] Lire l'article

aime qui tu veux!

Mon père disait : “la liberté des uns ne s’arrête que quand elle entrave celle des autres” Ma mère disait : “traite les autres comme tu aimerais qu’on te traite”. Ces deux mantras, ont bercé ma vie, et, aujourd’hui encore, quand quelque chose me surprend ou m’interroge, je me rappelle toujours ces deux phrases. Parce […] Lire l'article