Ma liste…

◾1998 – J’ai 13 ans, je suis suivie par un homme sur le chemin de l’école, pétrifiée de peur je me réfugie dans la boulangerie. J’entends encore le bruit de ses chaussures vernies sur le trottoir.

◾2000 – J’ai 15 ans, une voiture s’arrête à ma hauteur pour me demander mes tarifs, je ne réponds pas, le conducteur me suit en m’insultant jusqu’à ce que je tourne à droite.

◾2003 – J’ai 17 ans, un homme se frotte à moi dans le métro bondé pétrifiée je ne dis rien.

◾2005 – J’ai 20 ans et, à Roubaix où je fais mes études les remarques sur mon physique sont quotidiennes, d’abord flatteuses elles tournent systématiquement en insultes quand je ne répond pas. Je baisse la tête et accélére le pas.

◾2005 – En rentrant de soirée un homme brise la fenêtre de séparation entre les deux rames de métro en nous regardant fixement. Mon amie et moi tentons de l’ignorer, il change de rame et vient s’asseoir à côté de nous en nous convrant d’insultes. On ne bronche pas.

◾2006 – J’ai 21 ans. Un homme m’arrête dans le métro pour me montrer ces chaussures ensanglantées et me dire que les filles comme moi ne méritent que « ça ».

◾2006 – Un mec m’embrasse par surprise dans la rue avant de s’éloigner en riant avec ses copains en disant que je n’étais finalement pas si bonne. Il est applaudi.

◾2008 – J’ai 23 ans et je prend 15 kg, je m’achète une bague pour me la mettre à l’annulaire. Je suis progressivement moins importunée dans la rue.

◾2012 – J’ai 27 ans, après 14 années de dénigrement sur la douleur que je subis pendant mes règles (il paraît que je suis chochotte), on me découvre une endometriose, je vais vivre alors une longue série d’expériences plus ou moins violentes où le corps médical oubliera que je suis une personne avant d’être un corps.

◾2019 – Ma fille a 5 ans. Un élève, me fait la réflexion que dans 10 ans elle sera bonne…

◾Je suis féministe parce que c’est une nécessité.

Parce que je sais que j’ai eu de la chance.

Parce que j’ai trop baissé les yeux en attendant que ça passe.

Parce que trop souvent encore on m’appelle « mademoiselle » ou « ma p’tite dame » pour m’infantiliser ou ridiculiser mes propos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le petit illustré de l’intimité T.1

Le tome 1 de la série des Petits illustrés  s’intitule : « le petit illustré de l’intimité, de la vulve, de l’utérus, du vagin, du clitoris, des règles, etc. » Un livre cartonné de 48 pages à destination de tous les enfants curieux (conseillé pour les enfants de 8-9 ans ) Ce livre est le fruit d’une […] Lire l'article

Ma liste…

◾1998 – J’ai 13 ans, je suis suivie par un homme sur le chemin de l’école, pétrifiée de peur je me réfugie dans la boulangerie. J’entends encore le bruit de ses chaussures vernies sur le trottoir. ◾2000 – J’ai 15 ans, une voiture s’arrête à ma hauteur pour me demander mes tarifs, je ne réponds […] Lire l'article

aime qui tu veux!

Mon père disait : « la liberté des uns ne s’arrête que quand elle entrave celle des autres » Ma mère disait : « traite les autres comme tu aimerais qu’on te traite ». Ces deux mantras, ont bercé ma vie, et, aujourd’hui encore, quand quelque chose me surprend ou m’interroge, je me rappelle toujours ces deux phrases. Parce […] Lire l'article