Tag Archives: conseils

Et si on arrêtait de juger

Coucou petit internet!

Aujourd’hui je vais te parler de la pression qu’on exerce sur nous autres, les parents. Vui vui c’est un  fait avéré : on en prends plein la gueule tout le temps et par tout le monde. Famille, ami, vagues connaissances ou totales étrangers, tout le monde a toujours un commentaire « oh combien pertinent » à faire sur la façon dont on tente d’éduquer notre progéniture, genre : « Tu ne devrais pas faire comme-ci tu vas le rendre comme ça » ou encore « il vaudrait mieux que tu fasses comme ça, tu sais. C’est bien mieux. Crois-en ma longue et géniale expérience », et mon préféré de tous : « Ah, tu fais comme ça? Bah chacun fait comme il veut, hein… Je juge pas.. » Bah si tu juges connasse!

Arrrgh! Mais vos gueules! C’est vrai ça, j’vous ai rien demandé! Si j’avais envie de votre expertise croyez-moi je vous l’aurais demandée!

Et si on arrêtait de vouloir faire la leçon aux autres sous prétexte qu’ils font différemment. Et si on échangeait nos points de vues de façon constructive au lieu d’affirmer catégoriquement que nous seuls détenons la vérité.

D’autant que, je ne sais pas si tu l’as remarqué, mais quand tu deviens parents, on te dépossède de toutes tes petites victoires éducatives. Je m’explique :

Mettons nous dans la situation où ton enfant est vraiment relou. Ca arrive. Genre il te fait une grosse colère en plein supermarché parce qu’il veut un truc et que tu as dis non  et qu’il aime pas quand tu lui dis non. Ou alors il avait juste décidé de ruiner ton après-midi courses… Ne minimisons pas ce pouvoir de nuisances gratuites qu’ont les enfants. Bref dans ces cas là tu sens tous les badauds jeter sur toi leur regards réprobateurs. Bah oui. Si ton gosse est comme ça c’est de ta faute. C’est que tu l’éduques mal : CQFD!

Mettons nous maintenant dans la situation où ton enfant est adorable, poli, gentil, souriant, sage. On parle d’un moment donné, hein. Soyons réaliste. Si tu as des enfants sages tout le temps c’est soit que tu les drogues, soit qu’ils sont empaillés.

Bref ce jour là, miracle, ton enfant est au top. Tu peux être sûre que tout le monde va y aller de son petit couplet : « Comme tu as de la chance! qu’est ce qu’il est mignon! » Quoi de la chance?! Mais que Nenni! C’est pas de la chance! C’est le résultat d’un duuur labeur éducatif. Son père et moi en avons chié des ronds de chapeau avant d’en arriver là. Non, mais… Un peu de reconnaissance tout de même! Faut quand même rendre à César ce qui est à lui… Zut!

Ce que je veux dire par ce petit billet (qui n’est déjà plus si petit) c’est que j’en ai assez de me sentir jugée en permanence comme étant au choix : trop laxiste, trop sévère, trop bordélique, trop présente, trop distante, pas assez écolo/bio, trop connectée, etc. Bref. Je ne suis ni pire ni mieux qu’une autre. Je suis moi (Ouaii je sais… J’suis une pu…rée de philosophe!). Ce que je fais me convient, à moi et à ma fille (enfin, la plupart du temps).  Je ne prétends pas que ce soit parfait. Loin de là (si tu as un doute vient donc voir par ici). Si je tiens ce blog c’est d’ailleurs avant tout pour partager ET échanger et pas pour donner une recette miracle que tous devraient suivre à la lettre.

Et il faut bien avouer qu’il m’arrive, moi aussi, de putasser sur les autres (en vrai j’adore ça! Même que, de temps en temps, ça détend^^)

PS: Maman ce billet ne t’est pas destiné… Je te vois déjà fébrile devant ton PC entrain de culpabiliser… Si si j’te vois. Me me mens pas! Je fais ici une remarque générale. Il n’est pas question de toi. Tu peux souffler. <3

 

 

Mes « trucs » fivesque

Hier j’ai reçu un appel de mon centre de PMA il paraît que mon utérus tout propre et moi nous sommes de nouveau prête à accueillir un embryon, chic ! Pour ceux qui n’ont pas suivi l’affaire Coelio c’est par ici)

Comme tu le sais, je suis une fille chanceuse et ma première FIV a  donné une magnifique petite fille. J’ai nommée Lucie-jolie.

Du coup j’ai bien l’intention de reproduire à la lettre tout ce que j’avais fait à l’époque. On ne sait jamais j’avais peut être trouvé ma recette miracle. Oui je sais, je suis naïve… mais on ne sait jamais, qui ne tente rien n’a rien.

Alors, comme je suis sympa (si si, c’est vrai, j’arrête pas de te le dire !^^) je vais te refiler tous mes « tuyaux » (et pas ceux de mon plombier… ok, je sors !)

Avant la procédure :

Plusieurs séances d’ostéopathie pour dénouer le tout. Je dois être stressée de l’utérus (l’endométriose tout ça…)

Prendre des compléments alimentaires spécial fertilité  pour Chéri-chéri et pour moi-même avec du « maca » dedans (c’est une racine d’Amérique du sud qui aurait, soi-disant, des propriétés-miracles-de-ouf), pendant 1 mois. Bon… pour cette fois monsieur Chéri-chéri pourra s’en passer puisque sa contribution n’est plus requise.

Bouffer des tooonnes d’ananas (crus, en jus, en boîte, rôti etc.) il paraît que c’est bon pour l’endomètre et que ça le rend épais et confortable… Je ne sais pas si c’est vrai, en revanche, ce que je sais c’est qu’il faut rester raisonnable sous peine d’une bonne diarrhée (miam !)

Prendre soin de soi. S’offrir un petit massage après la ponction par exemple… Se bichonner, se chouchouter, se faire du bien etc.

Se faire un bon restau avec verre(s) de vin blanc et tout et tout. C’est un conseil que nous a donné le médecin du labo de PMA de Lille et je suis sûre que c’est le « truc » qui a le plus marché pour moi. Penser à autre chose en passant un moment de détente à deux.

Vivre sa vie le plus normalement possible en essayant d’être détendue du bidou. Ouii je sais c’est plus facile à dire qu’à faire. Je dis pas que j’ai réussi. Je dis que j’ai essayé.

Voilà voilà !

Et vous les PMettes (et les autres) c’est quoi vos « petits trucs » fertilité ?